La créatine monohydrate

Dans le cadre d’un programme sportif, l’un de vos objectifs va peut-être, et même certainement, être de prendre de la masse afin de développer votre musculature. Pour cela, il est conseillé de mettre en place un régime alimentaire spécifique, à l’aide de conseils d’un professionnel de la nutrition sportive, qui vous indiquera également des compléments alimentaires permettant de booster vos résultats. 

Un produit en vogue !

L’un des produits les plus répandus et les plus recherchés par les sportifs est la créatine, plus particulièrement la créatine dite monohydrate. Zoom sur un produit à l’efficacité reconnue et plébiscitée.

Un booster énergétique

Si on entend souvent parler d’elle, on ne sait pas forcément ce qu’est réellement la créatine. Considérée comme un dérivé d’acide aminé naturel, elle est naturellement produite ou synthétisée par le corps, notamment par le foie, ainsi que le pancréas et les reins à partir de trois acides aminés (l’arginine, la glycine et la méthionine). Elle est également présente dans le cerveau ainsi que dans les fibres musculaires, et son rôle est capital : la créatine est indispensable dans le processus énergétique de l’organisme par l’apport d’énergie aux cellules musculaires mais aussi par les contractions musculaires. C’est l’une des raisons pour lesquelles elle est recherchée par les athlètes, mais aussi par les personnes souffrant de certaines pathologies ainsi que par les personnes âgées afin de les aider à maintenir leur masse musculaire.

Découverte en 1832 par Eugène Chevreul, célèbre chimiste français, son étymologie vient du grec kreas, chair. On la retrouve naturellement dans certains aliments, comme la viande, la volaille et le poisson, mais elle est aussi disponible en complément alimentaire, notamment sous forme de poudre. Comment fonctionne la créatine monohydrate ? Elle est transportée vers les muscles puis stockée par les cellules afin d’augmenter la quantité de créatine phosphate, appelée aussi phosphocréatine, avant d’être filtrée par les reins puis éliminée dans les urines. Cette supplémentation permet ainsi d’augmenter les réserves.

Sortez de votre zone de confort !

Accélérez votre progression

La créatine monohydrate vous aide à apporter la quantité d’énergie nécessaire au bon fonctionnement des cellules musculaires

Des effets stimulants

La créatine monohydrate améliore la signalisation musculaire, booste les hormones anabolisantes et réduit la dégradation des protéines.

Peu ou pas d'effets secondaires

Aucune étude scientifique en mesure n’a fait état d’effets secondaires conséquents à la prise de la créatine monohydrate.

La créatine monohydrate comme stimulant

La créatine monohydrate présente de nombreux avantages, à commencer par sa principale vertu, l’optimisation d’énergie. Mais ses bénéfices sont bel et bien nombreux car en plus d’être un fabuleux moteur énergétique, elle va également augmenter le taux sanguin ainsi que la masse musculaire, notamment par un effet de rétention d’eau au niveau des muscles. C’est pourquoi elle est tant prisée car elle améliore la contraction musculaire et la force. De plus, elle favorise grandement la récupération, sans déshydrater le corps, les effets de la créatine monohydrate sont donc nombreux.

Très prisée des sportifs en règle générale, elle l’est d’autant plus par les bodybuilders, les sprinters et les joueurs de rugby. En effet, la créatine monohydrate va leur permettre d’avoir l’énergie suffisante à l’effort à fournir à un instant T. En stimulant la synthèse d’ATP (molécule énergétique), elle fournit une énergie immédiate idéale pour les exercices intenses de courte durée. A contrario, elle n’est pas franchement recommandée pour les activités d’endurance, sans être toutefois inutile, d’autant qu’elle ne comporte pas d’effets secondaires pour les personnes en bonne santé, sans problèmes rénaux, hormis parfois quelques troubles digestifs en début de cure.

Concernant la prise de créatine monohydrate, il est recommandé de débuter par une phase dite « de charge », à savoir 20g au quotidien à répartir en 4 prises pendant 5 jours. Elle sera suivie par une phase d’entretien avec 3 prises de 3 à 5g par jour. Enfin, une phase de pause est conseillée entre deux cures, sachant que vous pouvez suivre 3 à 4 cures par an. Astuce : ne la préparez pas en avance en la diluant dans l’eau, vous risquez alors d’altérer et de dégrader la créatinine présente. Si elle peut être prise à n’importe quel moment, il est plutôt conseillé de prendre la créatine monohydrate après l’entraînement ou mieux encore de la fractionner au moment des repas.