Quand et comment prendre de la créatine monohydrate

C’est quoi la créatine monohydrate au juste ? C’est une question que se posent souvent plusieurs adeptes du bodybuilding. Comment fonctionne la créatine monohydrate dans l’organisme ? Comment et quand en prendre ?  La consommation des suppléments de créatine est-elle dangereuse pour la santé de l’homme ? Éléments de réponse.

La créatine pour une grande puissance et force musculaire

Également utilisés dans des traitements médicaux, les suppléments de créatine sont particulièrement bénéfiques pour la musculation. Loin d’être un produit dopant comme on aurait tendance à le croire, la créatine est une substance légale en France et son utilisation n’a aucune conséquence sur la santé de l’athlète. D’ailleurs, il s’agit d’une substance naturellement présente dans le corps, puisque celui-ci peut en produire lui-même à partir de quelques acides aminés. Des aliments comme le poisson ou la viande constituent aussi des sources importantes de créatine pouvant être utilisée par le corps.

La créatine monohydrate est très utile à l’organisme et c’est dans les muscles qu’elle vient se stocker pour favoriser la congestion, la puissance et la force musculaire. Mais comment en prendre pour des résultats optimaux ?

Quelques consignes d’usage à suivre

Si les spécialistes de la nutrition n’ont pas toujours été unanimes sur le moment précis où la créatine monohydrate est la plus efficace. Certains penchent pour la prise avant ou après l’entraînement, d’autres sont plutôt favorables à une utilisation à n’importe quel moment de la journée. Voici tout de même quelques consignes à suivre pour bénéficier pleinement de tous ses effets bénéfiques :

  • Avant l’entraînement en l’associant à un volumisateur pour une assimilation plus rapide ;
  • Après l’entraînement, l’assimilation de monohydrate de créatine serait optimale ;
  • La répartition de la dose de créatine dans la journée permet également d’en améliorer l’assimilation.

Par ailleurs, la créatine monohydrate en poudre peut être prise après une incorporation dans l’eau ou idéalement dans un jus pour une meilleure assimilation. Cependant, il faut éviter de le mélanger à l’avance (2 heures par exemple) avant la prise afin d’éviter la dégradation de la créatine en créatinine, ce qui annulerait une bonne partie de ses apports.